Matelas anti-escarres : Tout savoir

Un matelas anti-escarre est un matelas médicalisé qui doit permettre une meilleure répartition de la masse d’un patient, afin d’éviter des points de pression, qui de manière prolongée sur un même endroit du corps, finiraient par provoquer une escarre. Comment ça marche ? Quelle est l’utilité ? Pour quel type de patient ? Je vous dis tout ce qu’il faut savoir sur les matelas anti-escarres.

Escarre : Définition et risque de développement

Une escarre est une plaie qui se forme sur corps de personnes alitées, immobilisées ou handicapées, sur une zone d’appui prolongé. C’est une complication malheureusement très fréquente chez les personnes dont la mobilité est nulle ou réduite. Cela dit, ce n’est pas une fatalité, et on peut éviter que cette plaie ne se développe en étant très attentif et en cherchant à modifier les zones d’appui de la personne alitée ou handicapée.

Lorsque qu’une escarre se développe, elle est immédiatement douloureuse (pour ceux qui ont une sensibilité), et elle vient aggraver le handicap déjà présent. Elle va s’installer sur les appuis les plus importants, là où l’os est moins couvert par le muscle. On parle d’escarre pour une simple rougeur de la peau, jusqu’à une plaie très profonde usant l’épiderme mais aussi la chair.

Une escarre risque de se développer en position assise au niveau de l’ischion et du sacrum, et en position allongée, au niveau du talon et du sacrum lorsqu’on est sur le dos, ou sur le côté du bassin si la personne reste trop longtemps en position latérale. Chez les enfants alitées pendant très longtemps, une escarre peut se former au niveau de l’occiput, à l’arrière de la tête.

matelas anti escarres pas cher

 

Comment éviter l’apparition d’escarre ?

Il faut prendre soin du patient de différentes façons. On devra être d’autant plus vigilant si la personne est incontinente. Il s’agit en effet d’un facteur aggravant. Une bonne hygiène est primordiale, une escarre se développe beaucoup plus vite si elle est aidée par des bactéries, et elle risque en plus de s’infecter. Il faut donc bien nettoyer la personne alitée avec un savon très doux, et faire la toilette le plus délicatement possible. On ne doit pas provoquer une blessure qui se transformerait alors plus facilement en escarre.

La personne en question devra boire un maximum. Il faut être hydratée pour que la peau gagne en élasticité et soit le moins fragile possible. La nourriture a aussi son importance, il faudra généralement demander conseil à votre médecin ou à une diététicienne pour organiser des repas spéciaux.

Il faut autant que possible éviter les plis dans les draps, notamment sur le drap-housse. Ils peuvent provoquer des frottements importants et esquinter la peau. Des massages sont préconisés dans de nombreuses situations, mais ils doivent être réalisés par des personnes formées. Il y a un risque qu’une peau très sensible ne se déchire.

Enfin, le plus important sera de changer autant que possible de position. Plus on reste sans bouger, et plus le risque d’escarre est grand. Il faut essayer de changer les points d’appui toutes les 3 heures environ.

Pour une personne alitée, le maître-mot est « prévention », il faut prévenir pour ne pas avoir à essayer de guérir. Pour cela, il n’y a pas des milliers de solutions, le matelas anti-escarres est un indispensable. Il ne dispensera pas la prise en charge classique d’une personne qui ne peux pas bouger, mais il va protéger efficacement des forces de pression ou de friction.

Présentation du matelas anti-escarre

Il s’agit d’un support spécial permettant à une personne alitée de rester couchée, tout en augmentant les zones de pression, ou du moins d’offrir une meilleure répartition de la masse. L’objectif est d’éviter qu’il n’y ait des pressions trop importantes de façon prolongée sur un endroit précis du corps.

C’est un accessoire de prévention, qui ne soigne donc pas, mais qui va justement nous éviter d’avoir ce type de lésion. Selon le facteur de risque d’escarre, ou la gravité d’une escarre déjà présente, on trouvera des matelas différents qui auront un effet bénéfique pour empêcher l’apparition ou contenir la lésion.

Comment choisir un matelas anti-escarre ?

echelle norton matelas escarresLes matelas sont organisés par classe. Selon que l’on ait déjà des escarres ou non, ou bien le risque soit élevé ou plus bas. Voici donc les 3 classes de matelas anti-escarre :

  • Matelas classe 0 : Ce matelas est conseillé pour les personnes dont le facteur d’altération de l’état général n’est pas présenté. Il sera utilisé pour une hospitalisation de quelques jours, ou pour les patients nécessitant une période d’alitement à la maison, avec un risque d’escarre de faible à nul.
    Il y a une échelle de risque, que l’on nomme l’échelle de Norton, et en dessous d’un score de 14, on utilisera un matelas de classe 0.
  • Matelas classe 1 : Il sera choisi pour les personnes ayant un risque d’escarre noté entre faible et moyen. Ce sera le cas pour tous ceux qui restent en moyenne entre 10 à 15 heures alités par jour (en plus de leur nuit). L’état du patient sera alors de bon à moyen.
  • Matelas de classe 2 : Il sera attribué aux personnes présentant un risque moyen à élevé de développer une ou plusieurs escarres. On le conseillera aussi au personne dont l’état de santé n’est pas très bon, et qui restent au lit plus de 15 heures par jour.

Afin de déterminer le besoin d’un matelas anti-escarre et donc de connaître sa classe, il existe plusieurs échelles d’évaluation. La plus utilisée en gériatrie est l’échelle de Norton. On va noter très simplement la condition physique du patient, son état mental, son activité, sa mobilité et son incontinence. Chaque point est noté de 1 à 4, et sur le résultat est inférieur ou égal à 14, c’est que le patient nécessite un lit médicalisé avec un matelas anti-escarre.

Quel type de matelas anti-escarre ?

On trouve désormais des matelas qui sont un assemblage de différentes couches, de mousse ou de gel, et parfois des deux. C’est complété par un sur matelas. Ils sont toujours fournis avec des housses lavables et sont certifiés pour être ininflammables.

En moyenne, un matelas mousse doit être remplacé tous les ans, tandis qu’un matelas gel aura une durée de vie de 3 ans. Bien sûr, tout dépend de l’utilisation que l’on en fait. Il y a deux types de matelas anti-escarre bien distincts, à savoir le matelas statique, et le matelas dynamique.

Le matelas anti-escarres statique : Pour prévenir les escarres

Ce type de matelas se déforme pour s’adapter à la morphologie, aux mouvements et au poids de la personne alitée. De ce fait, les pressions sont beaucoup mieux réparties, et à chaque changement de position on pourra changer d’appui et donc de zone de pression.

Le matelas anti-escarre statique est utilisé surtout dans la prévention de l’escarre, avant donc qu’elle n’apparaisse et pour éviter justement qu’elle ne survienne. On trouve des matelas statiques en mousse, pour les risques les plus faibles, des matelas gaufriers qui avec un système de plot qui favorise la répartition du poids et laisse circuler l’air, mais aussi des matelas en mousse viscoélastique qui sont utilisés pour des risques d’escarre modérés. Ces derniers ont un effet sur la circulation sanguine ce qui aide aussi à réduire la zone de contact.

On trouve également des matelas à eau qui sont considérés comme statiques. Ils présentent cependant quelques inconvénients comme un risque de macération et d’hypothermie, une protection des talons limitée, et des difficultés de réglages individuels.

matelas anti-escarres pas cher

 

Le matelas anti-escarres dynamique : Pour le traitement d’escarre

Un matelas dynamique va être équipé d’une motorisation silencieuse, intégrant de l’air de manière continue ou alternée. Ce type de matelas est forcément bien plus cher, mais il va permettre de réellement combattre une escarre déjà là, et l’empêcher de se développer.

Le matelas dynamique à air continu ou à air pulsé, s’adapte aux mouvements du patient. Chaque élément du matelas se gonfle ou se dégonfle pour que les points de pression changent régulièrement. Il n’est alors pas nécessaire de bouger soi-même la personne alitée, le changement de position se fait automatiquement.

Le matelas dynamique à air alterné procède différemment. Il va gonfler ou se dégonfler sur différentes parties régulièrement, afin de faire varier les zones de pression. C’est le matelas le plus efficace pour lutter contre les escarres, puisqu’il ne reste jamais plus que quelques dizaines de minutes dans la même position.

matelas escarres avis

 

Quel est le prix d’un matelas anti-escarre ?

Selon la taille et surtout le type de matelas, les prix varient énormément. Un matelas de classe 0 en mousse coûtera environ 100€. Avec du gel ou en matière viscoélastique, le prix va tourner autour de 500 à 1000€.

Enfin, pour un matelas dynamique à risque d’escarre élevé, le prix va grimper bien au-delà des 1000€, jusqu’à 4000€ pour les modèles les plus performants.

Cela dit, une partie du matelas pourra être pris en charge par la sécurité sociale. Il faut toutefois que ce dernier entre dans la liste des tarifs LPP ou LPPR et répondre à plusieurs caractéristiques bien précise, afin d’obtenir le remboursement de la caisse d’assurance maladie. Il faut également savoir que votre matelas anti-escarre ne sera remboursé en partie, que s’il fait l’objet d’une prescription médicale.