Lève-personne : Tout ce qu’il faut savoir sur cet appareil médical

couv-LEVE-PERSONNE

Le lève-personne permet à l’entourage d’une personne alitée ou handicapée, ainsi qu’au personnel soignant, de la soulever, la transférer ou la déplacer par des moyens électriques ou mécaniques dans des conditions de confort aussi bonnes que possible. Le soulèvement doit être agréable pour la personne aidée, et simple pour la personne aidante. C’est ce que permet un lève-personne. Comment ça marche ? À qui s’adresse-t-il ? Je vous dis tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif médical.

Qu’est-ce qu’un lève personne ?

Il s’agit d’un appareil médical conçu pour soulever des personnes handicapées ou dans l’incapacité de bouger, le plus simplement possible. Le lève-personne soulève la personne complètement, sans appui sur les jambes, et les corps est soutenu par plusieurs sangles ou via un système de siège ou de hamac.

Il est généralement mobile, sur roulettes, et est utilisé dans les établissements hospitaliers et les cliniques, mais également à domicile lorsque c’est nécessaire. Cela permettra alors de déplacer une personne de son lit à un fauteuil roulant, du fauteuil aux toilettes ou au siège de douche. 

En France, ce type d’équipement est soumis à des normes, et le lève-personne sera alors obligatoirement conforme à la norme NF EN ISO 10535, et il pourra alors soulever une personne de 120 kg et souvent bien plus.

La base est large et plutôt lourde. Elle est équipée d’un mat et d’un bras de levage avec un vérin à piston permettant de soulever ou d’abaisser. Il y a un élément de soutien (sangle ou siège), et très souvent un module de pesée est présent pour indiquer le poids du patient.

leve personne avis

 

Les différents types de lève-personne

On trouve plusieurs modèles différents de lève-personne. Certains mécaniques et d’autres électriques. Il y a principalement trois familles, à savoir : Le lève-personne sur roues, le lève-personne fixe, le lève-personne de plafond.

Le lève-personne sur roues

Il va permettre de soutenir une personne placée dans un harnais ou sur des sangles, en la maintenant via un bras en porte-à-faux. Ce sont les modèles les plus utilisés que ce soit dans les hôpitaux ou à domicile, puisqu’ils sont mobiles et peuvent être retirés facilement lorsqu’ils ne sont plus utiles. Bien sûr, il faut bénéficier d’une pièce assez large et peu meublée pour pouvoir déplacer cet accessoire facilement.

Le lève-personne fixe 

Il fonctionne de la même manière que le modèle sur roues, à la différence prés qu’il est solidement fixé à un mur ou au sol. Le bras va alors pivoter pour transférer la personne à mobilité réduite, d’un endroit à un autre. On retrouve le même système de sangle et de harnais, avec un niveau de sécurité plus élevé puisqu’il n’y a absolument aucun risque de bascule. Cela dit, son installation demande parfois des travaux important avec une fixation très robuste et donc il est de moins en moins utilisé.

Le lève-personne de plafond

On le retrouve souvent dans les hôpitaux spécialisés en gérontologie, mais ce sera rarement le premier choix pour un usage à domicile. Le lève-personne de plafond est, comme son nom l’indique, fixé au plafond, sur un rail. C’est toujours un modèle électrique et il possède des sangles et des harnais pour le transfert confortable du malade. Bien sûr, il faut que le plafond soit très solide pour résister à la charge.

Comment choisir un lève-personne ?

En réalité, le choix sera fait généralement pour vous par un médecin. L’appareil devra supporter le poids du patient, et le dispositif de soutien ou les sangles seront choisis en fonction de la position que peut prendre la personne handicapée ou alitée. Le système devra être adapté aux besoins de la personne, en permettant si possible une position du buste redressée. Parfois, il faudra un dispositif de soutien pour que la personne reste assise, ou semi-allongée, ou encore semi-assise.

leve personne utilisation

 

Comment utiliser un lève-personne

La première étape est d’approcher la personne aidée au bord du lit, perpendiculairement ou légèrement de biais par rapport au siège de transfert, que ce soit un fauteuil roulant manuel ou électrique, ou encore une chaise percée. En aucun cas il ne doit être placé parallèlement au fauteuil, le risque de bascule est trop important.

On enclenche le frein du fauteuil roulant, ou du lit prés à recevoir le patient. En revanche les roulettes du lève-personne doivent rester libres pour ajuster un positionnement plus enclin à une bonne réception dans le lit ou le fauteuil.

Il faut ensuite positionner les sangles autour de la personne à soulever. Pour cela, il faudra faire basculer la personne sur le côté, allongée toujours vers soi. Si la personne est dans un fauteuil, alors on place la sangle sur le dossier en inclinant le buste du patient vers l’avant. Dans les deux cas, on évite les plis qui pourraient être douloureux lors du soulèvement.

On descend ensuite la barre de préhension à proximité de la poitrine du patient, suffisamment bas pour fixer et décrocher le moment venu les boucles de sanglage. Il faut ensuite placer les sangles correctement, en commençant généralement par les cuisses, en croisant les fixations, puis en croisant les bras sur le buste.

On peut alors commencer à lever. Il faut y aller progressivement, en soulevant d’abord de 3 à 4 cm. On s’arrête et on vérifie les fixations, et on se renseigne sur le confort du patient. Il ne faut pas laisser les jambes toucher le lit et au besoin on peut soutenir la tête du patient.

Si tout va bien, on peut alors monter plus et faire pivoter le bras de levage pour s’orienter précisément au-dessus du fauteuil, ou au-dessus du lit.

Dans le fauteuil, une fois le patient abaissé, il faut maintenir sa tête pour éviter qu’il ne chute vers l’avant. Vous devez bien faire attention à placer la personne aidée bien au fond de son fauteuil, ou bien au milieu du lit.

Prix d’un lève-personne et prise en charge

Le prix d’un lève-personne homologué et aux normes françaises varie entre 1 000 et 4 000€. Généralement, plus l’appareil est cher, et plus il permet de soulever des charges importantes. Il faut toutefois savoir qu’il n’y a pas de prise en charge pour l’achat d’un lève-personne. En revanche, la Sécurité sociale prend en charge le coût de la location de ce type de matériel, sous certaines conditions. Il faudra évidemment bénéficier d’une prescription médicale.

La plupart des accessoires sont ensuite pris en charge par l’Assurance Maladie, qui détermine au cas par cas le taux de remboursement. C’est notamment le cas des sangles et on pourra bénéficier de 2 sangles par an.