Amplificateur auditif ou assistant d’écoute : De quoi s’agit-il ?

L’amplificateur auditif ou l’assistant d’écoute, est un appareillage qui existe depuis de nombreuses années déjà, mais qui connaît un succès assez récent, notamment depuis qu’on peut l’acheter en pharmacie, sans la moindre prescription médicale. Forcément, son acquisition est simplifiée, et c’est donc un accessoire qu’on souhaite essayer lorsqu’on commence à avoir des problèmes d’audition, et qu’on ne souhaite pas encore se tourner vers les appareils auditifs, sur-mesure.

Est-ce réellement une bonne solution et l’amplificateur auditif est-il vraiment efficace pour tout le monde ? On vous donne notre avis sur ce type de matériel et sur son utilisation.

Amplificateur auditif et appareil auditif, deux accessoires très différents !

Il y a en effet une confusion assez courante entre l’appareil auditif et l’amplificateur auditif. Ce sont réellement deux appareillages totalement différents, qu’il ne faut absolument pas confondre. Cette confusion est due à certains professionnels, qui profitent de cette ressemblance entre les produits et leurs noms, pour chercher à vendre plus… C’est malhonnête, et dans certains cas, l’amplificateur auditif n’a aucune utilité.

Un appareil auditif est conçu sur-mesure. Il nécessite plusieurs rendez-vous avec un spécialiste de l’oreille, puis avec un audioprothésiste, qui va concevoir un appareil parfaitement adapté à la forme de votre oreille, et répondre à votre type de surdité.

L’amplificateur auditif et l’assistant d’écoute sont vendus en pharmacie, sans contrôle de votre capacité à entendre et des signaux que vous recevez plus ou moins bien. Ils se composent d’un micro, d’un haut-parleur, et d’un amplificateur, mais la ressemblance ne va pas plus loin.

L’amplificateur auditif ne s’adapte donc pas à l’audition d’un patient, et on ne peut rien régler de plus que le volume. Or, c’est bien la personnalisation et la technicité d’ un appareil auditif sur-mesure, qui permettent réellement d’obtenir des résultats satisfaisants, notamment pour retrouver un niveau de compréhension correct.

Enfin, lorsqu’on décide de porter un appareil auditif, on obtient les conseils et le suivi d’un professionnel audioprothésiste. C’est souvent cette relation de confiance et les réglages réguliers de l’appareil, qui assurent le compromis idéal afin d’entendre le plus naturellement possible.

Des publicités malhonnêtes

Soyez donc vigilant et ne croyez pas sur parole les publicités qu’on trouve à la TV ou dans les pharmacies. Certains fabricants d’amplificateur auditif n’hésitent pas à utiliser le terme d’appareil auditif, dans le but évidemment de donner plus de valeur à leur produit.

Du coup, on se dit que ça coûte moins cher que les rendez-vous chez l’audioprothésiste et surtout on accède à notre appareillage immédiatement, sans la moindre contrainte. Pourtant, l’amplificateur auditif n’est pas considéré comme un appareil médical par le Code de la Santé publique. Gardez donc bien en tête, que si vous n’avez pas besoin d’une ordonnance et d’une visite chez un audioprothésiste, vous n’achetez pas réellement un équipement médical, et certainement pas un appareil auditif !

 

amplificateur auditif

 

Pourquoi acheter un amplificateur auditif ?

Si les publicités ne sont pas toujours très honnêtes, l’amplificateur auditif n’en est pas pour autant un mauvais produit, et il peut se montrer utile dans certaines situations. C’est un accessoire qui sera utile lors d’une perte auditive légère, notamment lorsque débute une presbyacousie.

Certains patients auront également une perte auditive assez neutres, aussi bien sur les aigus que sur les sons plus graves, et dans ce cas, l’amplificateur auditif peut se montrer performant. Généralement, on arrive à capter en moyenne jusqu’à 50 % de mots en plus, aussi bien dans un milieu calme que dans un lieu bruyant. C’est plutôt bien pour un appareil qu’on trouve en pharmacie, et parfois suffisant pour certains utilisateurs.

L’assistant d’écoute est également un bon moyen de commencer à s’habituer au fait qu’il sera nécessaire de s’équiper plus sérieusement assez rapidement. En effet, si vous sentez qu’un amplificateur auditif peut être utile à votre vie, c’est que vous avez sûrement besoin de consulter un audioprothésiste.

Attention à la mauvaise qualité

Il y a quelque temps déjà, l’AEA (Association Européenne des Audioprothésistes) indiquait son inquiétude par rapport à certains amplificateurs auditifs à petit prix. Ces assistants d’écoute pas cher étaient en effet capable de reproduire des sons au-delà des 100, alors qu’aucun équipement auditif, à but médical, ne devrait dépasser les 40 décibels. En France, pour les appareils auditifs, l’amplification maximale est limitée par la loi à 20 décibels.

Au final, certains produits vont simplement venir nous crier dans les oreilles, avec un son dépassant parfois le bruit d’un outil de chantier, et il y a un véritable risque de s’abîmer les oreilles. Un prix trop bas doit donc vous inquiéter sur la marchandise. Il n’y a pas de bons amplificateurs auditif en dessous de 100 €.

Pas de stéréophonie avec l’assistant d’écoute

Très souvent, un assistant d’écoute est vendu seul. Du coup, on aura un son puissant dans une oreille et le son normal dans l’autre, ce n’est pas vraiment confortable à l’utilisation, même si ça peut aider à mieux comprendre une conversation.

Un appareil auditif, même s’il est placé uniquement sur l’oreille la plus faible, va permettre d’avoir un rendu naturel. Il va équilibrer l’oreille faible avec l’oreille forte. Cela permet d’avoir un confort d’écoute bien meilleur.

Même si vous avez un amplificateur auditif à deux sorties et donc que vos deux oreilles sont équipées, le son ne sera pas réglé différemment pour chaque oreille. Pourtant, c’est bien ce type de réglage qui fait vraiment la différence.

 

amplificateur auditif pas cher

 

Un prix flatteur, mais un accessoire pas toujours économique

À première vue, un amplificateur auditif coûte moins cher qu’un appareil auditif. Il n’y a pas de rendez-vous chez l’audioprothésiste, et l’accessoire en lui-même coûte plusieurs centaines d’euros en moins. Cependant, les rendez-vous sont en partie remboursés, ainsi que l’appareil auditif. Si vous avez une bonne mutuelle, il peut même être pris en charge à 100 %.

En plus de ça, il y a une garantie et un suivi. On peut remplacer des pièces qui tombent en panne, alors qu’on doit remplacer l’amplificateur complètement lorsqu’il a un problème. Au final, le prix de départ d’un assistant d’écoute n’est pas si avantageux que ça, d’autant plus que les modèles vraiment performants coûtent relativement cher.

Notre conseil

Gardez en tête, qu’un amplificateur auditif n’est pas un appareillage médical. On peut l’utiliser pour un début de surdité, ou pour palier à une perte d’audition assez faible, mais il ne remplacera jamais un véritable appareil auditif.

Si vous sentez que vous avez un problème d’audition, alors ne traînez pas et consultez un ORL ou bien un audioprothésiste. Ils vont répondre à vos questions et vous proposer les meilleures solutions possibles. Il y a peut-être une cause à votre perte d’audition, qui ne nécessite pas d’appareillage, mais bien un traitement une opération chirurgicale légère.

Pour l’oreille particulièrement, mais pour le reste du corps de manière généralement, il faut savoir réagir rapidement, et ne pas avoir peur de consulter. Un problème d’audition rapidement identifié, sera très souvent réglé bien plus facilement que lorsqu’on le laisse traîner. Si vous avez tendance à monter le son de le TV, à faire répéter vos interlocuteurs, alors il est peut-être intéressant de passer un test d’audition, afin de voir si vos oreilles fonctionnent toujours bien.

Sur le même sujet
No related posts for this content

DrDadaRosi